Suicide : La souffrance et la détresse de Sinead.

L’appel à l’aide le plus poignant que j’ai vu depuis longtemps est celui qui fait le buzz partout sur internet présentement. Ce message rempli de tristesse et de détresse m’a profondément touché et j’ai les larmes aux yeux pendant que je vous écris.

Je parle bien sûr de la vidéo faite par Sinead O’conor dans lequel sa souffrance perse les écrans de nos téléphone intelligents. Avant d’aller plus loin et de vous expliquer pourquoi cette vidéo vient autant me chercher, je vous invite à l’écouter si ce n’est pas déjà fait.

Sinead O'Connor Appel à l'aide suicide maladie mentale

Assez rough n’est-ce pas ? Je ne peux même pas dire quel passage m’attriste le plus mais la chose qui me choque le plus et ce, même si ce n’est pas du nouveau pour moi, c’est lorsqu’elle mentionne être suivis par un professionnel. Même si j’ai passée par là aussi, je n’arriverai jamais à réellement comprendre pourquoi une personne en détresse si évidente, est si seule malgré ses suivis.

“ Three f***ing illnesses made me suicidal … My whole life is revolving around just not dying.

And I’m not going to die, I’m not going to die but still this is no way for people to be living. ”

Durant la vidéo, elle mentionne clairement souffrir au point d’être suicidaire. Les symptômes de sa maladie mentale sont insupportables mais malgré tout, elle est seule. Seule entre ses 4 murs, seule avec sa maladie. Pour avoir été là pendant longtemps, mon coeur fait mal. J’ai mal de voir cette femme désespérément crier à l’aide. Sérieusement ça m’arrache le coeur !

Je suis fâchée, triste et j’ai un goût très amer au fond de la gorge. Cette amertume est là à chaque fois que quelque chose me ramène à mes cris de détresses ignorés par trop de gens. Ce goût répugnant de désespoir, de rejet et d’ignorance laissés par ceux qui font de leurs mission de vie d’aider les autres en choisissant leur carrière. L’injustice me pue au nez depuis ma tendre enfance et ce qui me saute aux yeux dans cette vidéo est l’injustice qu’un être humain soit laissé à lui même avec la maladie.

“ I’m fighting and fighting and fighting like all the millions of people. ”

Sinead n’est pas la seule. Elle le répète sans cesse et croyez moi, elle a tout àfait raison. Les hôpitaux sont remplis de gens qui n’en peuvent plus de souffrir!

 

“ Chaque jour, 3 Québécois s’enlèvent la vie. ”

 

Bien sûr, il faut continuer à demander de l’aide même si c’est difficile d’en obtenir. Il ne faut jamais abandonner même si nous sommes à bout de souffle. Le but de mon article aujourd’hui n’est pas de vous décourager, ni de faire croire que personne ne pourra vous aider. Au contraire, l’aide existe et j’en suis la preuve.

Cependant, ce n’est pas parce que l’aide existe qu’il faut fermer les yeux sur ce qui ne fonctionne pas. Présentement, il y a énormément de travail à faire du côté des professionnels et des services disponibles. C’est la réalité. C’est une triste réalité et c’est pourquoi il faut parler haut et fort comme l’a fait cette femme.

Parler haut et fort de ce qui est insensé. Dire tout haut, ce que des milliers de personnes pensent tout bas. Il faut oser dénoncer pour que ça change…pour faire en sorte que plus personne ne souffre autant. Ça ne devrait pas être difficile de trouver des services appropriés. Ça ne devrait pas être une exception d’être traité avec compassion, respect et reconnaissance. D’être obligé de faire de telles vidéos pour avoir de l’aide c’est tout simplement inacceptable.

Entk moi je trouve ça inacceptable!

Ce qui est le plus triste dans tout ça c’est que malgré sa détresse évidente, le web regorge présentement de jugements et de méchanceté à son égard… “Maudite folle!” “Va te faire soigner!” ou pire “Tues toi!”, ne sont que quelques commentaires que j’ai lu ce matin. Je me demande bien comment #lesgens réagiraient si son appel à l’aide était dû au cancer ou autre maladie considérée réelle!

“Mental illness is a bit like drugs, it doesn’t give a s*** who you are. Equally what is worse is that the stigma doesn’t give a s*** who you are.”

Comment peut-on ignorer la douleur profonde d’un autre être humain ? Comment a-t-on pu ignorer ma souffrance aussi longtemps? Pourquoi a-t-il fallu que je me rende aussi pres de la mort pour avoir de l’aide? Et pourquoi xhaque annee, meurent car elles n’ont pas trouvé de la VRAIE aide?! Je crois que je me poserai ces questions pour le reste de mes jours…

En attendant que les choses changent, utilisez les services communautaires. Utilisez les ressources qui existe même si elles ne sont pas parfaites. Si vous craignez pour la vie d’un proche, demandez de l’aide. Si vous craignez pour la vie d’un collègue ou même d’un inconnu sur Facebook, composez le 911 immédiatement.

Finalement, et là je me permets de te tutoyer : si tu penses à mourir car tu ne vois pas d’autres solutions, si tu crois que tu pourrais t’enlever la vie car ta souffrance est insupportable, s’il te plaît accroches – toi. N’attend pas que la maladie gagne en te faisant croire que tu serais enfin libéré car ce qu’elle te raconte la maladie, c’est faux.

Prend le téléphone, appelle : 1 866 APPELLE

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *