#Lifeinpinkchallenge : Voir la vie en Rose.

La maladie mentale m’a volé mon bonheur pendant plusieurs années. Je dirais qu’au-delà d’être malheureuse, elle m’a enlevé mon essence même. De 2013 à 2015, je n’étais que l’ombre de moi-même. Je ne me reconnaissais plus, je n’étais plus moi… Trop de souffrance m’écrasait. Ma vie n’était plus que de la survie.

Après avoir été faire 1 semaine de thérapie intensive à la Clinique St-Amour, je me suis enfin retrouvé et ma route vers la redécouverte de qui je suis a commencé. C’est ainsi que j’ai eu envie de voir la vie en rose.

Expire le noir et inspire du rose

Environ au même moment que j’ai fait cette thérapie qui m’a littéralement sauvé la vie, j’ai découvert un groupe Facebook extraordinaire. Il a joué lui aussi un rôle très important dans mon retour vers moi. Karine et ses mères-veilleuses! Les MV pour les intimes.

Un groupe mis sur pied par Karine Champagne qui, après avoir vécu une dépression,  a décidé d’aider d’autres femmes à mieux vivre avec la maladie mentale en bougeant. Quand j’ai découvert les MV, j’ai « stalker » le groupe pendant plusieurs mois. J’étais membre du groupe, mais je ne faisais qu’être spectatrice. Je pouvais passer des heures à lire les publications de femmes courageuses qui réussissaient à sortir de chez elle pour bouger. Elles vivaient aussi avec la maladie mentale et elles souffraient de symptômes physiques également. Je les admirais toutes… « Je ne serais JAMAIS capable de faire ça Moi! » Me disais-je en ayant de l’admiration envers elles.

Une phrase qui me parlait énormément revenait souvent dans ce groupe. Une phrase que plusieurs MV utilisaient et que Karine utilisait aussi. « Expire du noir et inspire du rose ». Une expression pour désigner que d’aller marcher ou courir nous permet de laisser sortir le méchant pour faire place au beau. Comme j’avais envie d’inspirer du rose moi aussi!

 

#lifeinpinkchallenge, voir la vie en rose, le p'tit rose

 

Ma première marche 

J’ai pleuré tout le long! Pleuré de tristesse, pleuré de douleurs, pleuré de découragement, car chaque pas était une montagne. Par contre, je pleurais aussi de fierté, d’espoir retrouvé et de soulagement. Avez-vous déjà vu ça vous une femme qui braille et qui sourit en même temps en marchant dans la rue?! Si oui, c’est fort probablement une MV.

Laissez-moi vous dire que j’en ai expiré du noir cette journée-là! Je n’ai pas réussi à inspirer du rose, MAIS j’ai fait de la place pour en accueillir entk!

J’ai par contre vu du rose cette journée-là. En plein mois de mars, le froid a déposé sur mes joues, du p’tit rose. Un rose bonbon qui me donnait l’allure d’une poupée de porcelaine. Ben oui! J’ai le teint blanc en titi! Cette première lueur de rose m’a amené vers le « Life in pink challenge ».

Le beau côté d’Instagram

Vous avez probablement lu plusieurs articles dernièrement à propos des mauvais côtés des réseaux sociaux et plus particulièrement à propos d’Instagram. Bien qu’il y ait certains points plausibles, les réseaux sociaux ne sont pas juste laids. Tout comme la vie en général, il y a toujours 2 côtés d’une médaille. C’est ce que nous en faisons qui déterminera le côté qui l’emportera.

Lors de ma première marche, j’étais tellement fière d’avoir ce p’tit rose sur mes joues que j’ai pris un selfie égoportrait non, un autoportrait bon! Je l’ai bien sûr partagé dans l’unique but de donner espoir à tous ceux qui sont encore dans une souffrance extrême. J’ai été incroyablement touché de lire les commentaires de ces quelques personnes.

De savoir que Moi, femme ordinaire, enfermée depuis 2 ans et pure inconnue, j’ai planté une lueur d’espoir dans la vie d’au moins 1 personne. Ma publication n’a pas changé le monde loin de là. Cependant, j’ai aidé autrui et honnêtement je me suis senti comme si j’avais changé le monde. Au fil du temps, en cherchant le rose partout dans ma vie et en voyant que je faisais une petite différence, le #lifeinpinkchallenge est né.

Voir la vie en rose

Le challenge était très simple. Pendant 7 jours, 1 fois par jour, les gens qui participaient devaient chercher le rose qui les entoure et le prendre en photo. Le but? Se rendre compte que malgré la maladie et malgré la souffrance, du positif il y en a. Je voulais que les gens changent leur regard sur leur vie et sur le monde. Pousser les personnes vivant avec la maladie mentale à retrouver espoir est devenu ma mission et le #lifeinpinkchallenge en était un outil.

J’ai envie de vous montrer en photo, car une photo vaut mille mots :

 

Life in pink challenge la vie en rose le challenge photo6
Crédit : @vdsm_faceofmentalillness ~ @tableau_id ~ @gem2bones ~ @maudamelie ~ @everyday_gets_better

 

 

Life in pink challenge voir la vie en rose maladie mentale photo 2

 

Life in pink challenge voir la vie en rose maladie mentale photo 3

 

Life in pink challenge voir la vie en rose maladie mentale photo 1

Du challenge à la création de mon branding

Si j’ai construit mon image de marque autour du rose, c’est grâce à mon cheminement personnel. Ce n’est pas parce que je suis une femme ni parce que j’aime le rose. Ok oui, j’aime ça le rose, mais saviez-vous que ma couleur préférée c’est le mauve?! Je n’ai pas choisi le rose parce que c’est à la mode dans les branding depuis quelque temps non plus. Encore moins parce que j’ai les cheveux roses.

Au contraire! Si mes cheveux sont roses, c’est pour me rappeler que peu importe ce qui arrivera, je peux toujours voir la vie en rose. (Petite anecdote: je n’ai pas choisi initialement d’avoir les cheveux roses. Un mélange de teinture accidentel en avait décidé autrement). Je choisis de ne plus laisser la maladie mentale faire voir du noir. Mon branding est collé à ma peau. Je ne suis pas vraiment le genre de personne qui croit au destin, mais si j’y croyais je pense que ceci en serait un bel exemple.

De la thérapie à Québec, au groupe de Karine Champagne, en passant par une erreur chez le coiffeur ; de la création du Life in pink challenge… Tout m’a mené vers le choix de mon image de marque. Mon entreprise n’est pas seulement pour les femmes. Même si tout est rose!

Le rose est significatif. Il représente la guérison. Il marque l’arrêt de la souffrance. À vous chers hommes qui vivez avec la maladie mentale, n’ayez pas peur du rose!

 

Life in pink challenge voir la vie en rose maladie mentale photo 4


One thought on “#Lifeinpinkchallenge : Voir la vie en Rose.

  1. Bonsoir,
    J’ai ete touchee par ton temoignage.
    Je ne sais pas ce que c’est que la sante mentale ou plutot de quels maux exactement tu as souffert<,
    Tu ne le precises pas.
    Moi j'ai fait plusieurs burn out un suite a une separation affective et une autre par rapport au boulot.
    A l'epoque j'avis voulu aller dans une clinique specialisee qui traitait cela avec notamment de l'art therapie, mon pere n'a pas voulu et m'a conseille d'alller chez ma soeur , j'ai obei et ce ne fut pas une bonne experience pour moi en dehors du fait que je me suis reposee mais cela n'a pas regle le probleme ni mis sur des rails comme toi.
    Je trouve super que tu aies entame un procesus de resialiance en aidant les autre en meme situation d'handicap bravo
    ainsi tu t'aides toi m'aime
    j'aurai du faire pareil ceci dit etant dans mon boulot deja en position d'aide c'estait difficile pour moi.
    J'aurai du choisir l'aide et le lien que je voulais aupres des autres plus dans le domaine de l'art et moins dans l'aide au quotidien.
    Aider oui mais dans ce qui nous parle et surtout nous fait vibrer car on n'et pas la pour se sacrifier nier qui nous sommes mais au contraire le magnificier et c' est ce que tu fais me semble t'il a travers toute ta creativite!
    Merci a toi et gros bisous d'amour ROSES!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *