La peur, la peur ; c’pas une raison pour se faire mal!

Voilà maintenant une bonne heure que je suis assise devant mon écran avec seulement le titre d'écrit et j'ai dû canaliser tout mon courage pour écrire cette première phrase! Et un autre cinq minutes avant d'écrire celle-ci. Super hein?! Tu dois maintenant te demander : « Mais pourquoi ça t'a pris autant de temps? Et pourquoi commences-tu ton texte ainsi?! »

Eh bien c'est parce que ma vie au complet est gérée par la peur, et ce, depuis des années. La peur de quoi? La peur de qui? Difficile de répondre à cette question en quelques mots ou dans un seul article! Mais si, comme moi, la peur gère ta vie ou du moins une partie de celle-ci, va te faire un bon thé et lis ce qui suit.

La peur, la peur c’pas une raison pour se faire mal! (La « pogne » tu? p'tit clin d'oeil à la guerre des tuques!) La peur, ça fait mal. Ça fait mal aux rêves, ça fait mal à l'amour de soi et parfois, malheureusement, ça fait littéralement mal physiquement. En tout cas elle me fait mal à moi. Partout et tout le temps. Pendant que j'essaie de « pondre » cet essai, j'ai le coeur qui serre, j'ai mal aux yeux et j'ai un pic de glace imaginaire qui me traverse l'estomac. Bien sûr, je sais que c'est « dans ma tête », mais laisse-moi te dire que le lien entre la tête et le corps est assez serré!

Qu'est-ce que les autres vont penser? Suis-je assez bonne pour faire ça? Et si j'me plante, est-ce que je vais être démolie? Ces questions sont des infimes exemples de ce qui me passe par la tête en ce moment et qui traverse mon esprit tous les jours; chaque seconde, chaque minute.

Depuis janvier 2013, je ne travaille plus et jusqu'à récemment je ne sortais plus de chez moi non plus. Selon ma peur, le monde entier est dangereux et ce n’est pas simple du tout de reprendre une vie normale. Bon! Je suis d'accord que la peur n'affecte pas tout le monde de la même manière et que toi, probablement que ta vie est plutôt normale. Tu vas à l'école ou tu travailles, tu sors, tu vois tes amis(es), tu as peut-être déjà fondé une famille ou tu y penses. Bref, t'es pas enfermé chez toi les portes barrées à double tour avec les rideaux fermés.

Mais tu sais, moi aussi j'avais une vie qui ressemblait à ça avant et j'me bats fort pour la retrouver. Voici LA raison de mon choix de sujet! Oui, c'est rendu loin mon affaire sauf que n'importe qui, comme toi et moi, qui a peur d'avoir peur peut voir les choses s'écrouler. Crois-moi, ça arrive ben plus souvent qu'on le pense!

La bonne nouvelle là-dedans c'est qu'il y a plein de moyens pour ne pas en arriver là! Je t'en reparlerai dans un autre billet. C'est le coeur rempli d'espoir que je t'écris. Même si la vie te fait parfois peur, elle est belle! Même quand elle te joue un tour et que tu penses qu'elle ne l'est pas. Quand il mouille ben fort : Sors dehors! Ferme tes yeux, expire le noir et inspire du rose à pleins poumons (oui, oui du rose!, même si t'es un homme!). Danse, chante, crie, fais des pirouettes s’il le faut, mais je te JURE que ça va passer!

Crois-moi, je suis une experte en « voir la vie en noir », mais après un long chemin ardu, je commence à la voir en rose, peut-être même de toutes les couleurs pis seigneur que c'est le fun! Aime-toi, respecte-toi, écoute-toi et tu ne devrais pas en arriver là. Mais si tu y es : Accroche-toi parce que moi, je crois en toi!

Émélie xx


4 thoughts on “La peur, la peur ; c’pas une raison pour se faire mal!

  1. Tu me fais bien plaisir avec cet ouverture. Oui on se sent seul et oui on se sent coupable de se sentir ainsi. Pour ma part, elle ne m’habite pas tout le temps, mais quand elle décide de s’installer, c’est comme une tornade qui détruit bcp de fondations faites par le passé et tout est à recommencer.

    1. Excuses-moi pour le délai de réponse Karine, je viens de voir ton commentaire. Je suis contente de savoir que la peur ne t’habite pas tout le temps mais ce n’est pas moins envahissant lorsqu’elle est là! Ce qui est bien c’est que depuis que j’ai écris ce texte il y a quelque mois, la peur n’est plus là à chaque seconde alors ça prouve que c’est posssible de s’en libérer ou du moins, la diminuer.

      Je suis certaine que ça sera comme ça pour toi aussi. Au fil du temps elle viendra te rendre visite moins souvent et les dommages seront moins importants. xx

  2. J’aime pas quand on explique les clins d’oeil..ça fait perdre leur charme! ceux qui ont à comprendre comprendront, les autres de toute façon ils comprennent pas

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *