Je suis une entrepreneure anxieuse et je m’assume…ou du moins j’essaie! Et vous?

Eh lala! Ça commence difficilement. Entre le moment où j’ai écrit le titre de l’article et le moment où j’écris cette première phrase, les doutes m’envahissent déjà. Je suis une entrepreneure anxieuse. Voilà, c’est dit! C’est drôlement ironique que ça me fasse aussi peur d’en parler étant donné que je parle de mon TAG ouvertement. Je crois que ma peur vient plutôt du fait d’affirmer que je suis entrepreneure. Je vous explique…

Entrepreneure et anxieuse.

Entrepreneure anxieuse

Moi, Émélie Hébert Poulin, la femme, la conjointe, l’être humain, je n’ai pas peur de dire que je vis avec une maladie mentale. Pour moi, dans un contexte personnel, de dire que je souffre d’anxiété généralisée équivaut à dire que je souffre de diabète. Cette façon de voir les choses est à la base même de ma mission. Faire changer la perception de la maladie mentale. De dire que je suis une entrepreneure qui est malade, ça c’est une autre paire de manches! Pourquoi? Je crois que ça revient encore une fois à la stigmatisation, aux idées préconçues.

Comment puis-je être prise au sérieux si je suis étiquetée “malade mentale” ou “folle”? Comment être reconnue comme une femme d’affaires respectable si les gens savent que lors d’une mauvaise journée, j’ai de la difficulté à sortir du lit? Bonjour le syndrome de l’imposteur ! Mille et un doutes qui amplifient clairement l’anxiété et ses symptômes.

Gif you crazy, tu es folle. Être une entrepreneure anxieuse.

Être entrepreneure c’est quoi?

Attardons-nous à la définition même pendant un instant.

Larousse : Chef d’entreprise

Wikipedia : l’usage courant l’assimile à un chef d’entreprise, tantôt porteur d’un projet d’entreprise en phase de démarrage, tantôt dirigeant d’une entreprise davantage établie, à laquelle le plus souvent il s’identifie étroitement et personnellement.

Attardons-nous aussi aux multiples visions de l’entrepreneur décrites par des gens d’affaires.

« Un entrepreneur, c’est un individu qui a le courage de concrétiser ses rêves, d’ignorer les risques et d’utiliser son plein potentiel de créativité pour innover. » – Valérie Bellavance, FCJE

« Un entrepreneur, c’est quelqu’un qui voit des possibilités et des solutions là où les autres voient des problèmes, et qui sait ensuite saisir ces opportunités. » – Christian Bélair, RJCCQ

« C’est une personne qui initie le changement pour un mieux-vivre. » – Réjan Parent

Source : J’entreprends.ca

Je porte un projet d’entreprise en phase de démarrage et j’initie un changement pour un mieux-vivre. En voyant une multitude de possibilités pour résoudre un problème, je saisis ces opportunités en concrétisant mes rêves. Je suis donc une entrepreneure par définition.

Être malade c’est quoi?

Pas sortir du lit en étant entrepreneure

Maintenant, regardons ensemble la définition du mot maladie.

Altération de la santé, des fonctions des êtres vivants (animaux et végétaux), en particulier quand la cause est connue (par opposition à syndrome). – Larousse

Est-ce écrit à quelque part qu’un empêche l’autre? Absolument pas! Alors pourquoi je doute constamment? Pourquoi doutez-vous constamment? Nous doutons car les jugements règnent. Nous remettons en question nos capacités, nos rêves, nos objectifs et notre personne parce que d’être jugé, ça fait mal. Oui, ça fait mal. Lorsque nous laissons la peur dicter nos choix, c’est pour se protéger. La protection est à l’essence même de la peur.

« En d’autres termes, la peur est une conséquence de l’analyse du danger et permet au sujet de le fuir ou de le combattre, également connue sous le terme  réponse combat-fuite ». – Wikipedia

De vivre avec la maladie mentale donne effectivement un défi supplémentaire à l’entrepreneuriat mais pour avoir son entreprise il faut déjà être adeptes de défis n’est-ce pas? D’assumer que je suis en affaires et que je vis avec une maladie mentale est juste un autre défi! Ce n’est pas facile certes, mais ces limitations peuvent se transformer en forces.

Comment assumer nos limitations en 3 étapes!

Entrepreneure créative

  • Tout d’abord il faut revenir à son pourquoi. Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans cette grande aventure qu’est l’entrepreneuriat? Qu’est-ce qui vous fait vibrer et pourquoi avez-vous choisi votre domaine? Établissez de nouveau les fondements de votre entreprise. En faisant cet exercice, vous solidifierez votre sentiment initial et vous pourrez y revenir à chaque fois que les doutes vous envahissent.
  • Faites une liste de vos forces. Qu’est-ce qui vous aide à être un bon entrepreneur? La maladie mentale peut définitivement être un plus. Par exemples : habituellement on devient plus ouvert d’esprit lorsqu’on vis avec une maladie mentale. L’ouverture d’esprit est un atout très fort pour mener son entreprise vers le succès!
  • Et finalement, revenez aux définitions. Que ce soit pour notre vie personnelle ou professionnelle, lorsque nous sommes anxieuses il est important de se ramener régulièrement à la logique. Il faut apprendre à reprogrammer nos pensées erronées pour surmonter l’anxiété et pour ne pas laisser les doutes prendre toute la place. De revenir aux définitions est donc essentiel!

À NE PAS MANQUER!

Contribuez à notre campagne de sociofinancement de la seconde édition du Salon VDSM pour la santé mentale et assister à notre Talk-show exclusif du samedi soir.

Procurez-vous vos billets en promotion dès maintenant!

Talk-show entrepreneuriat et santé mentale. Campagne sociofinancement Ulule pour le Salon VDSM pour la santé mentale


En terminant, à chaque fois que votre hamster vous amène vers le “je ne suis pas une vraie entrepreneure” ou le “je n’y arriverai jamais à cause de la maladie”, stopper le immédiatement en revenant aux faits.

Je suis une entrepreneure anxieuse et je me donne les outils nécessaires pour l’assumer!

Émélie

Je suis une entrepreneure anxieuse, auteure Émélie Hébert Poulin

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *